Aller au contenu

Avocat Gratuit

Avocat Gratuit en France

Nous pouvons tous être confrontés, à un moment de notre vie, à une situation conflictuelle complexe que ce soit en matière de relations humaines ou de divergences d’intérêts financiers.

avocat gratuitSi le problème ou litige ne peut pas être résolu à l’amiable, alors l’entrée en jeu d’un conseiller juridique spécialisé – à l’aide juridictionnelle ? – paraît indispensable.

L’avocat et son cabinet est un acteur important lors d’un procès et ses fonctions principales sont de conseiller, protéger et défendre les intérêts et la cause de son client face à la partie adverse. Son rôle n’est donc certes pas remis en cause, mais le seul problème épineux est le coût de ses prestations.

En effet, les honoraires peuvent s’avérer fort onéreux et dissuader un particulier à entamer une procédure. Il existe pourtant des solutions adaptées à chaque situation avec des conseils juridiques gratuits ou des aides financières pour honorer les frais d’un avocat sans pour autant pouvoir qualifier cela d’avocat gratuit.

 

Nous vous conseillons de lire, avec la plus grande attention, les informations et conseils judicieux décrits ci-dessous qui pourront être d’une grand utilité lors de vos démarches juridiques. Des pistes intéressantes que nous vous invitons à suivre pour trouver un avocat gratuit en France

Avocat gratuit ou Consultation juridique Gratuite

L’approche directe

Des avocats spécialisés ou généralistes sont disponibles et à votre écoute dans les mairies ou tribunaux de votre ville. Ces avocats sont gratuits pour vous.

Ces permanences juridiques ouvertes à tous durent environ une heure et ont lieu une fois par semaine en règle générale. Un avocat vous recevra gratuitement et vous pourrez lui exposer votre litige ou votre contentieux. Il vous conseillera sur l’utilité ou non de lancer une procédure et sur les démarches concrètes à suivre.

L’objectif des avocats, lors de ces consultations gratuites, est de promouvoir leur nom ou leur cabinet et d’augmenter ainsi leur potentiel clientèle, sans aucune obligation d’engagement de votre part bien entendu.

En revanche, si le «feeling» est bien passé lors de l’entretien, vous pourrez faire appel à cet avocat pour vous représenter et défendre vos droits lors du procès. Il est important de rappeler qu’un avocat n’a pas le droit de faire de la publicité directement ! Ces consultations gratuites sont donc une façon détournée de se faire connaître.

Avocat gratuit ou Consultation gratuite en ligne

L’ approche virtuelle

De nombreux sites et forum de discussion sur internet offrent la possibilité aux internautes de poser des questions directement à des conseillers juridiques.

Des avocats se prêtent au jeu et répondent aux questions, de façon anonyme ou non. Si l’exposé du litige est bien exprimé et ciblé, l’avocat aura la possibilité de donner une réponse juste et claire et pourra de ce fait être de bon conseil en une seule réponse. Vous aurez ainsi eu l’avis d’un avocat gratuit.

L’avantage de cette solution via le net est d’obtenir une réponse rapide à vos questions et de garder l’anonymat. Mais attention à ne pas tomber dans des filets piégés !

En effet, comme le titre ci-dessus l’indique, les «consultations sont gratuites», donc méfiance si une participation financière est demandée lors de l’inscription ou si l’avocat vous demande de payer pour obtenir une réponse à votre question.

Dans ce cas, il est préférable de s’adresser à un autre site ou d’avoir recours à une consultation avec un autre conseiller.

Des sites gratuits pour consulter un avocat gratuit ….

Attention beaucoup d’arnaques sur internet lié à la consultation d’un avocat.La règle est on ne peut plus simple : gratuit = on ne paie pas !

Certains sites n’ont de gratuits que le nom . Je vous invite à lire l’article intitulé « Le droit sur le Net : du business au racket » du magazine « 60 millions de consommateurs » du mois de mars 2001 : …. » Trouver une assistance en cas de litige ? Sur Internet, c’est facile… en apparence. La concurrence est rude entre les annuaires, portails spécialisés et cabinets d’avocats. Mais ce secteur lucratif attire aussi les escrocs…. »

Vous découvrirez que beaucoup de ces sites ne fournissent aucun conseil juridique ou avocat gratuit :

  •  certains copient des messages de forum en tant que réponse
  • beaucoup de sites sont basés dans les pays du Maghreb dont le droit est assez proche du droit Français –
  •  les mentions légales de ces sites sont fausses ou ces sociétés n’existent pas
  • les avocats présentés en photo sur le site n’existent pas ou ils ne sont pas au courant qu’ils sont sur ces sites !
  • etc.. etc ….

Certains forums juridiques vous permettent de poser vos questions, le plus souvent des étudiants avocats vous répondront.

Limites du système des avocats gratuits sur internet

Certes, l’accès à une consultation gratuite d’un avocat est possible sur internet, mais la réponse ne sera qu’une ébauche partielle à votre demande.

En effet, le bénévolat juridique a ses limites et est insuffisant dans le cas de l’ouverture d’une procédure.

Si vous considérez le litige défendable en justice et que votre décision finale est d’aller au tribunal plaider votre cause, il est préférable de rémunérer les prestations d’un avocat ou d’avoir recours à l’aide juridictionnelle si vos moyens financiers sont insuffisants.

Ce dernier point sera vu dans le dernier paragraphe.

Une piste trop souvent oubliée : la protection juridique liée à l’assurance

On a tendance à oublier que le contrat de responsabilité civile, souscrit auprès d’un cabinet d’assurance, propose dans la plupart des cas des services juridiques gratuits.

Une assurance de protection juridique propose des conseils juridiques moyennant une prime en général annuelle. Il est donc conseillé de lire attentivement et scrupuleusement les lignes de votre contrat d’assurance ou de vous renseigner directement auprès de votre agence afin d’examiner le détail de vos garanties souscrites.

Une solution à ne pas négliger : l’aide juridictionnelle totale ou partielle

L’avocat est un acteur indispensable lors du déroulement d’un procès et son rôle n’est plus à prouver. Le seul point négatif se situe au niveau des honoraires qui peuvent s’avérer onéreux, inaccessibles et décourageants pour une population à revenus modestes.

Afin de remédier à cette injustice et pour gommer les inégalités liées à l’argent, une loi a été votée le 10 juillet 1991 appelée «aide juridictionnelle».

Vous trouverez sur notre site des avocats à l’aide juridictionnelle près de chez vous – avocat gratuit dans le sens commun mais faux -.

Depuis cette date, une justice équitable et accessible à tous les citoyens est désormais possible. Cette aide consiste à une prise en charge totale ou partielle par l’État des frais de procédures et notamment des frais liés à l’avocat.

L’acceptation de votre dossier et de votre demande permet d’accéder gratuitement ou en partie aux conseils d’un avocat qui sera le porte parole de vos droits et l’acteur principal de votre défense.

En conclusion…

Se protéger ou se défendre est un droit garanti par l’État à tous les citoyens. Mais ce droit n’est pas toujours facilement applicable pour les personnes à revenus modestes.

Bien que selon l’expression populaire «nul n’est censé ignorer la loi», les méandres juridiques sont tortueux et il est préférable de recourir à l’aide d’un avocat spécialisé qui vous conseillera sur les meilleures décisions à prendre.

Il existe aujourd’hui de nombreux moyens de consulter gratuitement un homme de loi via internet ou directement lors d’un rendez vous à la mairie de votre ville.

S’informer sur ses droits gratuitement est donc possible et réalisable pour tout citoyen, un avocat gratuit est donc parfois possible

Une réflexion au sujet de « Avocat Gratuit »

  1. kolarov katouchka dit :

    bonjour,

    je suis dans une situation ou je suis très malade, je conduis une voiture mais j’ai pas le permis avant j’avais une voiture sans permis et à chaque fois on me cassais soit les vitres, ou crevés les pneus, donc comme j’ai besoin pour aller à l’hopital pour fais des examens je ne peux pas trop marché, le 01/08/2017 je m’arrete dans une laverie pour laver ma couette et c’est alors que la police de drancy me dit vous savez pourquoi nous sommes là je répond non je ne sais pas pourquoi un policier me dit je vous ai vue avec votre portable et lui répond oui mais je suis sur avec un au parleur au dessus de ma tete et me dit qu’il m’ont vue plus loin, et après ils me dit que je pus l’alcool et je lui répond non je ne bois pas car je prend des médicaments et j’attend de me faire opéré de mon colon car il est très infectés suite à l’opération que j’ai eu au mois de mai il m’on retiré un polype, après je me sens comme étouffé je demande de sortir de la voiture la police me dit non et bloque la portière j’étais en arret pour sortir ma couette, c’est alors par crise d’angoisse que je suis sortie par la fenetre je n’avais pas le choix j’étouffais et c’est là qui m’ont pris à quatre m’ont bloqué à terre j’ai hurlé j’ai dit que je n’etais pas un voyou, un criminel, et j’ai fini au commissariat de drancy m’ont fait souffé dans un appareil pour voir si j’étais bourré ou si j’avais bu de l’alcool, et ils ont vue que j’avais rie zéro, j’ ai dit que je suis malade et je faisais de l’asme et un policier m’a répondu moi aussi je fais de l’asme je connais on va voir, et après je me suis retrouvé à l’hopital jean-verdier à bondy, j’ai dit qu’il m’ont mal traité le médecin à tous noter mes blessures et ma gauche toutes gonflées bleu,

    je sais que je suis en tord pour avoir conduit sans permis, mais pour moi je n’est pas le choix je suis seule, j’ai personne qui s’occupe de moi je fais tous toute seule, j’ai toujours une maladie qui arrive je dois prendre sur moi,

    je veux seulement porté plainte contre la police pour avoir fait du mal comme si j’étais un homme et pour le préjudice morale,

    je suis retourné dans cette rue et plein de personnes qui y habite m’on reconnue et m’on dit que c’étais comme un film qui ont abusé plein de gens ont dit qu’il faut qu’il arrete de me torturé mais il parait que la police ne répondais pas au gens seulement me  plaquais par terre.

    je veux savoir qu’est ce que je peux faire je me sens fatiguée j’ai que ce moment dans ma tete, je sais que je suis en tort pour ne pas avoir mon permis j’ai été déjà inscrite mais je ne pouvais pas continuer car trop de RDV avec mes docteurs j’avais plus là tete à refléchir et c’est là que je me suis dit comme je conduisais sans permis avant mais c’étais une voiture sans permis  je ne voyais pas trop la différence.

    essayez sil vous plait de me comprendre et de me dire quoi faire

    cordialement!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *